Comment ne plus perdre votre temps à faire un régime ?

Vous êtes prête.

Décidée.

Motivée.

Vous retroussez vos manches et vous vous dites : ah nous deux, le gras, je vais te dégommer sur place ! Ton âge d’or est terminé, à moi les abdos de Kayla Itsines ou de Sonia Tlev !

Oh, il y a bien cette petite voix qui vous murmure : « Noooooon ! Pas un nouveau régime, encore ! J’en ai assez de m’affamer pour rien ! »

Vous la faites taire d’un revers de la main en vous exclamant : « oui, on mangera trois feuilles de salade par jour s’il le faut ! On ira transpirer tous les jours à la salle de sport et on snobera fièrement le gâteau au chocolat qui essaie de nous tenter ! Vade retro, satana ! »

Vous allez tout donner. Vous l’aurez votre corps de rêve. Votre beach body ! Pas question de laisser tomber, vous vous l’êtes promis.

Un régime, sinon rien !

Les premiers jours, vous avez le vent dans les voiles. Vous transpirez, vous ignorez superbement votre ventre qui crie famine.

Et puis, le premier obstacle survient. Vous passez une journée stressante au bureau, vous vous disputez avec votre chéri, vos enfants sont infernales.

Vous craquez. Vous vous jetez sur le Nutella en vous maudissant de ne pas être plus forte. Mais demain, oh oui, demain, vous ferez mieux. Promis !

Ça vous semble familier ? Personnellement, je suis passée par là tellement de fois que je n’arrive plus à les compter.

Et vous savez quoi ? J’ai recommencé à faire un régime. Encore et encore. Pensant que le problème venait de moi.

Le problème ne venait pas de moi. Et le problème ne vient pas de vous. Ou, en tout cas, pas comme vous le supposez.

Reprenons donc depuis le début.

⇒ La première question à vous poser, c’est : mon régime est-il équilibré ? 

Si vous me lisez depuis un certain temps, vous savez que je suis contre les régimes et que je prône le rééquilibrage alimentaire.

Cela dit, si vous avez décidé de faire un régime, assurez-vous au moins qu’il soit équilibré. Vous DEVEZ manger les trois groupes d’aliments à savoir les glucides, les protéines et les lipides.

C’est primordial pour votre corps. Et pour vous assurer de ne pas vous jeter sur un aliment interdit au bout de 5 jours.

⇒ La deuxième question à vous poser, c’est : mon régime me permet-il de corriger mes (mauvaises) habitudes alimentaires pour m’en inculquer de plus saines ?

Vous avez pris du poids parce que vous avez développé de mauvaises habitudes alimentaires. Votre régime vous apprendra-t-il les bases d’une alimentation saine et équilibrée ?

En dehors du fait que chacun sait qu’une pizza est plus calorique qu’un plat de légumes vapeur, savez-vous ce qui compose une assiette équilibrée ? Savez-vous pourquoi vous avez parfois faim 1h après être sortie de table ?

Pour perdre du poids et surtout ne pas le reprendre, vous devrez acquérir certaines connaissances de base en nutrition.

Sans cela, une fois votre régime terminé, vous allez retomber dans ce que vous connaissez et vous reprendrez du poids.

Croyez-moi, il n’y a rien de pire que de voir ses efforts s’envoler en fumée. C’est rageant, frustrant, culpabilisant. Ça plombe une estime de soi de manière assez radicale !

J’ai mis des années à arrêter de me flageller parce que je n’arrivais jamais à conserver le poids que j’avais perdu.

Et puis, un jour, j’ai dit stop ! Stop à cette folie des régimes ! C’était presque une question de survie. Et j’ai commencé à chercher des réponses ailleurs.

Faire un régime : oui, mais encore ?

Faire un régime ne suffit jamais pour perdre du poids.

Mais vous vous en doutiez. Et non, je ne parle pas de faire du sport. Bien sûr, il faut en faire pour être en forme, mais vous le saviez.

Ce que je voulais vous dire, c’est que si les régimes fonctionnaient, ils n’en existeraient pas 342 millions. Il n’en sortirait pas un nouveau chaque année.

Les régimes ne fonctionnent pas parce qu’ils oublient un point important : la raison qui vous pousse à réfugier dans la nourriture alors que vous n’avez pas faim.

Ils oublient de vous parler de l’origine de vos kilos en trop. Quand est-ce que tout cela a commencé ? Et pourquoi ?

J’ai passé des années à essayer le dernier régime à la mode, alors que la solution se trouvait en moi.

Sortir du cercle infernal de la nourriture émotionnelle est loin d’être évident. Mais c’est possible. Si vous décidez de vraiment travailler sur vous.

Ça sera douloureux parfois, vous aurez envie de tout laisser tomber, mais le résultat en vaudra la peine. Parce que c’est libérateur de ne plus se sentir submergée par ses émotions.

De ne plus devoir éviter certains aliments sous peine de les engloutir. De pouvoir vous regarder dans le miroir sans vous détester.

Je vais vous donner trois questions à vous poser lorsque vous sentez que vous mangez vos émotions. N’essayez pas de vous contrôler. Restez simplement dans l’observation et demandez-vous :

  • Qu’est-ce que je ressens actuellement ?
    Surtout, ne vous jugez pas. C’est primordial. Essayez simplement de nommer les émotions qui vous traversent.

    Est-ce de la colère, de la déception, de la frustration, de la tristesse, de l’ennui ? Cela vous prendra certainement plusieurs essais avant de trouver la bonne émotion, ne vous découragez pas. Et ne vous culpabilisez pas.

    Je vous le répète, c’est un processus long et difficile.

  • De quoi aurais-je besoin dans ma vie MAINTENANT ?
    Ne répondez pas avec votre tête. Laissez venir les réponses sans les juger. Sans filtre aussi. Encore une fois, placez-vous en observateur, comme si vous écoutiez quelqu’un vous raconter une histoire.

    C’est nécessaire pour toucher de doigt ce que vous désirez réellement.

  • Que pourrais-je faire pour obtenir ce dont j’ai besoin  ?
    Nous devons veiller à répondre à nos besoins. NOUS. Pas notre chéri, nos parents, nos amis, nos enfants, notre boss, le facteur. Nous. Et nous seule.

    Et je vous assure que c’est génial ! Nous n’avons pas à attendre que les autres nous rendent heureux. Hourra!

Sérieusement, vous ne trouvez pas ça excitant ? Moi, oui.

Bien sûr que mon chéri, ma fille et mes deux belles-filles me rendent heureuse. Mais ce n’est pas leur responsabilité de répondre à mes besoins. Sauf si j’ai besoin que la table de la cuisine ne ressemble pas à Hiroshima après leur passage, mais ça c’est une autre histoire !


Vous avez aimé cet article ? Vous pensez qu’il pourrait être utile à quelqu’un de votre entourage ? Partagez-le sur vos réseaux sociaux !

Comment ne plus perdre votre temps à faire un régime ?

6 commentaires sur “Comment ne plus perdre votre temps à faire un régime ?

  • 5 novembre 2015 à 21:13
    Permalink

    Que de bon sens dans cet article 🙂
    c’est vrai que c’est important de réfléchir au POURQUOI avant d’entamer une perte de poids, et de penser à soi un peu 🙂

    Répondre
  • 7 novembre 2015 à 15:13
    Permalink

    Ton article est vraiment bien ! Je n’ai jamais vraiment fait de régime en soit, j’aime manger, j’ai la chance d’avoir un poids « normal » même en me faisant plaisir alors pourquoi me frustrer. Il y a seulement quand je suis en préparation d’une course où je fais plus attention à ce que je mange, car je sais que ça va se répercuter sur ma forme et ma performance. On peut manger sainement tout en se faisant plaisir. C’est comme tout il ne faut pas abuser des bonnes choses.

    Répondre
    • 8 novembre 2015 à 18:02
      Permalink

      Merci ! Pour moi, bien manger rime aussi avec plaisir mais tout est dans l’équilibre 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

9 principes pour maigrir pour de bon et rester mince pour la vie !JE VEUX EN SAVOIR PLUS