Je ne mange pas parce que j’ai faim, je mange pour me remplir !

« Je ne mange pas parce que j’ai faim, je mange pour me remplir ».

C’est une phrase que j’ai entendu récemment dans un reportage sur les personnes en surpoids.

Elle m’a frappée parce que je trouve qu’elle résume tellement bien les difficultés que l’on peut rencontrer lorsque l’on décide de maigrir.

La majorité des personnes qui n’ont jamais eu de problèmes de poids pensent qu’il suffit d’un peu de volonté pour manger moins et perdre du poids.

Mais personne ne décide consciemment de trop manger, juste pour le plaisir.

Nous mangeons trop pour apaiser un mal-être. Oui, on peut, avec de la volonté, s’obliger à moins manger pendant quelques semaines voire quelques mois et perdre du poids.

Sauf que… on ne peut pas le faire pour toute la vie. Et c’est là qu’entre en jeu l’effet yoyo.

Pour maigrir définitivement, nous devons comprendre pourquoi nous mangeons trop et quel est le mal-être qui nous ronge et que nous essayons d’apaiser avec la nourriture.

Au secours, je mange mes émotions ! Que faire ?

je mange alors que je n'ai pas faim

Je reçois beaucoup de messages de lectrices qui sont perdues, qui se battent avec leur poids depuis des années, qui savent qu’il y a tout un aspect émotionnel derrière la prise de poids mais qui ne savent pas par où commencer pour avancer.

Dans cet article, vous trouverez plusieurs pistes pour diminuer vos fringales et compulsions alimentaires.

Attention, c’est un chemin long et sinueux et je ne crois pas qu’on peut vraiment arrêter de manger ses émotions.

Tout le monde a déjà mangé de la glace ou du Nutella après une rupture par exemple et ce n’est pas dramatique.

Cela dit, on peut faire en sorte que cela ne soit plus une habitude. Alors, on se retrousse les manches et c’est parti !

Savoir reconnaître les différents types de faim

Il existe deux types de faim : la faim physique, la vraie, celle qui fait gargouiller le ventre et la fausse faim que j’appellerai la faim émotionnelle.

La faim émotionnelle jaillit pour diverses raisons qui sont, je pense, propres à chacun.

Cela dit, selon mon expérience et les livres que j’ai pu lire sur le sujet, il existe 4 raisons qui vous poussent à manger sans avoir véritablement faim.

 

Je mange parce que je n’arrive pas à résister à certains aliments.

faire un régime est difficile

Nous avons tous des aliments tabous auxquels ils nous aient impossible de résister. Juste le fait d’en avoir dans notre placard ou notre frigo nous donne l’envie d’en manger.

Et évidemment, si on tombe dessus en salle de réunion, dans un buffet, au restaurant ou chez des amis, c’est toute notre semaine diététique qui tombe à l’eau ! J’en ai fait l’expérience pendant des années.

Pour vous aider, voici quelques pistes de solution :

Identifier les aliments auxquels vous ne pouvez pas résister.

Personnellement, c’était le saucisson et le Nutella, que des aliments minceur, hein ! 😉

Si vous êtes dans une démarche de perte de poids, je vous recommanderai d’éviter d’acheter ce type d’aliments.

Plus facile d’y résister s’ils sont au supermarché !

Ceci étant dit, comme il est utopique de penser que d’éviter d’en acheter réglera le problème, vous allez devoir, un jour au l’autre, passer à l’étape suivante.

Identifiez les raisons qui vous ramènent toujours vers ces aliments.

Il y a une raison émotionnelle (ou plusieurs) qui vous poussent à toujours manger le même type d’aliments

Oui, bien sûr, leur goût est divin et ils vous procurent une intense sensation de plaisir, mais ne vous arrêtez pas à la surface. Creusez plus loin et essayez de découvrir d’où remontent votre passion pour cet aliment.

 

De mon côté, je sais que le Nutella me rappelle mon enfance.

Tous les jours, après l’école, je me faisais deux tartines de Nutella et je m’installais devant le club Dorothée ou Youpie, l’école est finie sur la 5 (qui a connu la 5 ? Et non je ne parle pas de France 5 ! 😉 )

Aujourd’hui, je sais que lorsque je cherchais à manger du Nutella, c’était pour essayer de retrouver ces moments de bien-être quand j’étais enfant.

Et regarder un épisode de Candy me transporte aussi bien dans le temps que le Nutella et sans effet sur la balance !

À vous maintenant de découvrir ce que ces aliments auxquels vous ne pouvez pas résister signifie pour vous.

 

Je mange par habitude et/ou par ennui.

j'ai tout le temps faimÇa, c’est classique. Vous êtes chez-vous, vous vous ennuyez, vous allez dans votre cuisine pour vous chercher quelque chose à manger.

Voici une astuce simple pour savoir si vous avez vraiment faim : prenez une pomme ou tout autre fruit dans votre main, si vous n’avez pas envie de la manger, c’est que vous n’avez pas vraiment faim.

Quand on a faim, on mange le premier aliment qui se présente devant nous !

Vous pouvez également manger par habitude.

Quand vous cuisinez le repas du soir pour votre famille par exemple et que vous vous mettez à grignoter tout ce qui vous tombe sous la main. Ou encore, vous grignotez un biscuit dès que vous rentrez du bureau, etc.

Là encore, prenez le temps d’identifier les moments où vous mangez par habitude pour diminuer ces tendances.

Prendre conscience de nos comportements alimentaires est le premier pas vers la libération.

 

Je mange pour me réconforter/me faire plaisir.

se réconcilier avec la nourriture

C’est prouvé. Manger certains types d’aliments nous fait sécréter de la dopamine, l’hormone du plaisir.

On comprend alors assez facilement pourquoi manger devient une solution simple pour se réconforter ou se faire plaisir.

Là encore, le faire de temps en temps, pas de problème. Le faire quotidiennement, hum, mauvaise idée.

Votre plan d’action ? Faites une liste de toutes les choses que vous aimez faire et qui vous procure du plaisir. Par exemple, aller marcher, regarder votre série préféré, prendre un bain, danser, etc.

Et lorsque vous sentez l’envie de manger monter, choisissez une activité dans votre liste et faites-vous plaisir !

 

Je mange parce que je vis une émotion difficile.

manger ses émotions

Il existe 6 types d’émotions : la joie, la tristesse, la surprise, la colère, le dégoût et la peur. Ce sont des émotions de base qui se déclinent à l’infini ou presque.

Apprenez à identifier vos émotions et plutôt que de tenter de l’étouffer avec de la nourriture.

Laissez-la s’exprimer et vous dire ce qu’elle a à vous dire.

Si vous êtes en colère, c’est parce qu’il s’est passé quelque chose qui vous a blessé, vous avez donc tout intérêt à vous expliquer avec la personne à l’origine de votre colère.

Si vous mangez parce que vous êtes triste, là encore, vous avez tout intérêt à essayer de comprendre ce qui se passe pour trouver des solutions.

Manger ne vous procurera qu’un apaisement temporaire.

Vous devrez manger encore et encore pour étouffer vos émotions et c’est comme cela que les kilos s’accumulent.

Les émotions ne sont pas dangereuses. Je sais qu’on peut parfois en avoir peur.

Moi par exemple, je déteste être en colère. Je prends sur moi, je prends sur moi, en fait j’ai pris sur moi pendant des années pour certaines situations et je me suis retrouvée avec 30 kilos en trop.

C’est libérateur d’exprimer ces émotions, c’est long de prendre cette habitude, mais je vous encourage vraiment à le faire. 🙂

Je mange pour combler un mal-être, que faire ?

je mange parce que je suis triste

Je crois que la majorité des personnes en surpoids (si ce n’est la majorité !) mange pour combler un mal-être intérieur.

Il m’est impossible de vous donner les raisons de votre mal-être qui vous poussent à manger.

Je ne peux que vous encourager à regarder ce mal-être droit dans les yeux et à tout mettre en oeuvre pour vous en défaire.

Ce n’est pas un processus simple et vous aurez peut-être besoin d’aide et/ou d’accompagnement tout au long de votre processus.

Pour vous mettre le pied à l’étrier, voici quelques pistes d’actions.

 

Pour commencer, identifiez l’origine de vos kilos en trop.

Quand avez-vous commencez à prendre du poids ?

Comment était votre vie à ce moment-là ? Vos relations avec votre famille, vos amis, votre entourage ?

Comment vous sentiez-vous jour après jour ?

 

 Découvrez de quoi vos kilos vous protègent.

Bien souvent, les kilos en trop sont synonymes de protection.

Ils peuvent vous protéger de la sexualité ou de la souffrance amoureuse (beaucoup de femmes prennent énormément de poids suite à une rupture pour éviter de souffrir en tombant à nouveau amoureuse).

Ils peuvent également vous permettre de vous affirmer et vous protègent donc de l’invisibilité.

De mon côté, j’étais tellement timide à l’adolescence que j’ai pris du poids pour qu’on me voie, puisque je n’osais pas ouvrir la bouche.

Découvrez de quoi vos kilos vous protègent et vous allez ouvrir une porte puis une autre et encore une autre.

Ceci dit, sachez que bien souvent, il ne suffit pas de savoir pourquoi vous êtes en surpoids pour maigrir miraculeusement.

Vous devrez affronter vos peurs pour vous libérer complètement.

Mais je suis la preuve qu’on y arrive. J’ai perdu 25 kilos depuis l’ouverture de ce blog.

moi-evolution-2015-2016

Et comme vous êtes de plus en plus nombreuses à me le demander, dans mon prochain article, je vous résumerai mon parcours et comment j’ai réussi à maigrir. 🙂


Vous avez aimé cet article ? Vous pensez qu’il pourrait être utile à une personne de votre entourage ? Partagez-le sur vos réseaux sociaux !

Je ne mange pas parce que j’ai faim, je mange pour me remplir !

2 commentaires sur “Je ne mange pas parce que j’ai faim, je mange pour me remplir !

  • 28 septembre 2016 à 21:40
    Permalink

    Wahou quelle transformation : FÉLICITATION !! Et en plus de ça tu as perdu ce poids de façon saine et naturelle en comprenant pourquoi et comment perdre ces kilos installés. Parce que ce que tu expliques dans ton article est l’un des piliers de bases pour maigrir : comprendre pourquoi on grossit et pourquoi on n’arrive pas à perdre de poids alors qu’on s’affame littéralement … Mais bien souvent les réponses sont ailleurs que dans l’assiette.

    Merci pour cet éclairage essentiel pour toutes celles et ceux qui veulent, comme toi, perdre du poids de façon durable sans se ruiner la santé 😉
    bonne continuation !

    Répondre
    • 29 septembre 2016 à 20:55
      Permalink

      Merci Marie-Lys ! 🙂
      Je crois que de plus en plus de femmes comprennent que maigrir va bien au delà de ce qu’elles mettent dans leur assiette. C’est un processus long, j’ai perdu 25 kg en un an et demi, ça fait moins de 0.5 kg par semaine.
      Bon dans les faits, il y a eu plusieurs semaines où je ne maigrissais pas du tout parce que je débloquais certaines choses. Faut juste savoir être patiente et résister aux fameuses promesses perdez 5 kg en 10 jours.
      Oui, c’est possible mais c’est l’effet yoyo assuré !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 principes pour maigrir pour de bon et rester mince pour la vie !JE VEUX EN SAVOIR PLUS