Mon rééquilibrage alimentaire pour perdre du poids : -10 kilos

Quand j’ai décidé de perdre du poids, je savais une chose : je ne voulais absolument pas faire un énième régime.

J’avais déjà testé presque tous les régimes disponibles sur le marché et aucun n’avait marché. J’avais toujours repris les kilos perdus.

Ma solution : un rééquilibrage alimentaire.

Avant de me lancer, j’ai beaucoup lu sur le sujet et les principes du rééquilibrage alimentaire me rejoignaient parfaitement.

Écouter son corps, surtout ses signaux de faim et de satiété, sortir du cercle vicieux privation -> excès -> culpabilité, aucun aliment interdit, aucun cadre à respecter scrupuleusement. C’était vraiment ce que je voulais.

Mais qu’en est-il des résultats ?
Un rééquilibrage alimentaire aide-t-il vraiment à perdre du poids ?

Peut-on maigrir sans compter ses calories ? Je dois avouer que j’avais des doutes quand je me suis lancée. On n’efface pas une décennie de régimes et restriction calorique d’un claquement de doigts.

Mais je suis la preuve que oui, on peut maigrir avec un rééquilibrage alimentaire, en laissant notre corps nous indiquer quand manger et en quelles quantités.

J’ai commencé mon rééquilibrage alimentaire il y a presque 3 mois et j’ai perdu 10 kilos. Certes, ce n’est pas une perte fulgurante, mais je préfère de loin maigrir plus doucement et m’assurer de reprendre les kilos perdus.

J’ai déjà perdu près de 30 kilos en un an avec un régime hypocalorique classique et au bout du compte tous mes kilos sont revenus.

À quoi ça sert de maigrir si c’est pour regrossir, n’est-ce-pas ? Si vous avez déjà vécu cette expérience, vous savez qu’elle est on ne peut plus douloureuse.

Alors pour moi, finis les régimes et place au rééquilibrage alimentaire !

Les principes de base du rééquilibrage alimentaire : écouter sa faim et sa satiété

C’est en observant ma fille qui venait de naître que je me suis rendu compte à quel point c’est inné d’écouter sa faim et sa satiété.

Quand ma fille n’avait plus faim, elle lâchait le sein. Si je lui proposais du lait alors qu’elle n’avait pas faim, elle n’en voulait pas. Normal, me direz-vous. Mais qui agit vraiment ainsi ?

Si vous lisez cet article, c’est que vous avez des problèmes de poids. Peut-être parce que vous n’écoutez ni votre faim, ni votre satiété. Ou peut-être encore que vous ne savez pas reconnaître ces signaux.

Ce n’est pas votre faute. Nous sommes conditionnées très vite à nous restreindre, à contrôler ce que nous mangeons.

Si vous faites un régime, vous devez manger ce qu’on vous indique et pas un gramme ou une calorie de plus. Au diable nos envies !

Alors, comment réussir à démêler la faim, l’envie, la fringale, la satiété et faire de votre rééquilibrage alimentaire, un succès pour maigrir ?

Voici quelques pistes : la faim, c’est généralement une sensation physique. C’est très fort car si nous ne mangeons pas, nous allons finir par mourir. Manger est un instinct de survie.

L’envie est différente. C’est une préférence pour un aliment, un plaisir.

Le signal de satiété, quant à lui, est un peu plus difficile à distinguer. Souvent, on se rend compte après que l’on a trop mangé. Avec le temps, vous apprendrez à vous arrêter avant.

Ayez confiance en vous. Et soyez patiente. D’ailleurs, la patience est une condition sine qua non au rééquilibrage alimentaire. Vous devez accepter que maigrir prend du temps.

Vous n’avez pas pris du poids en trois jours, il vous faudra donc des mois voire même des années pour maigrir et atteindre votre poids idéal.

Une perte de poids lente et progressive : la clé du succès du rééquilibrage alimentaire.

La meilleure façon de de contrer l’effet yo-yo est de prendre son temps quand on veut maigrir. Une perte comprise entre 500g et 1kg par semaine est idéale.

Bien sûr, au début, vous pouvez perdre jusqu’à 2 kilos par semaine dépendamment de vos habitudes alimentaires passées. Mais votre perte de poids ralentira inexorablement.

Cette évolution peut vous paraître lente, mais elle est nécessaire pour ne pas brusquer notre corps.

Il faut lui laisser le temps de prendre le rythme et surtout n’ayez pas avoir peur de stagner. Les paliers sont des passages obligés.

Le corps a une mémoire, il se souvient de certains poids que nous avons faits ; il est important de lui laisser le temps nécessaire de se défaire de ce poids-là.

Alors, je vous répète : soyez patiente, ayez confiance en vous, vous allez y arriver !

Vous avez maintenant les clés pour vous lancer dans un rééquilibrage alimentaire ! Alors, à votre succès !

Mon rééquilibrage alimentaire pour perdre du poids : -10 kilos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 principes pour maigrir pour de bon et rester mince pour la vie !JE VEUX EN SAVOIR PLUS