Tu es belle, peu importe ton poids

Aujourd’hui, j’aimerais vous parler d’un sujet qui me tient à cœur : la relation que nous entretenons avec notre corps. Pour l’occasion, je vais me permettre une petite familiarité et passer au tutoiement 🙂

Il y a quelques jours, je lisais une étude qui expliquait que moins d’une femme sur 2 est satisfaite de son corps et se trouve jolie. C’est si peu !

Et bien sûr, le sujet principal d’insatisfaction reste le poids. Qui ne connait pas une femme qui souhaite perdre 5, 10, 20 kilos, voire plus ? Peut-être est-ce ton cas ?

Comme je sais que très bientôt, à l’approche de l’été, des régimes miracles et des promesses de maigrir sans effort vont fleurir sur les couvertures des magazines, aujourd’hui, j’aimerais te partager ma vision de la perte de poids.

Une vision différente qui n’inclut ni privation, ni restriction, ni culpabilisation. Au contraire, nous allons parler bienveillance et estime de soi. Et oui, promis, ça aide à maigrir !

Apprendre à aimer son corps pour perdre du poids

J’ai commencé mon premier régime à 14 ans, parce que je trouvais que j’avais 5 en trop. Depuis, je n’ai pas arrêté de faire le yoyo avec mon poids jusqu’à me retrouver avec 30 kilos de trop à l’aube de la trentaine.

J’ai essayé tous les régimes de la Terre ce qui m’a amenée à flirter dangereusement avec les troubles alimentaires.

Le pire dans tout ça, c’est que même lorsque j’étais mince, je détestais mon corps qui pourtant entrait dans les critères de beauté actuels.

Quand j’ai fini par reprendre tous mes kilos perdus, je me suis fait deux promesses : plus jamais je ne ferai de régimes et j’apprendrai à aimer mon corps, peu importe la taille de mes vêtements.

Et tu sais quoi ? Ce fut les deux meilleures décisions de ma vie ! J’ai compris deux choses à travers mon parcours :

Le poids affiché sur ta balance n’influence en rien sur ton bonheur.

Qui pense qu’elle sera plus heureuse lorsqu’elle sera plus mince ? Qui attend de perdre 5 ou 10 kilos pour accomplir ce qu’elle rêve d’accomplir dans sa vie depuis des mois voire des années ?

J’étais comme ça. Je croyais que ma vie commencerait lorsque j’aurais perdu tous mes kilos en trop. Mais tu sais quoi ?

J’ai été bien plus heureuse dans ma vie à mon poids le haut. J’ai rencontré mon chéri et je suis devenue maman par exemple.

Deux choses que je réservais quelques années auparavant à « Quand je serai plus mince, je… » Je serai passée à côté du meilleur si j’avais gardé cet état d’esprit.

Alors, si actuellement, tu t’empêches de réaliser ce dont tu as envie parce que tu as des kilos en trop, arrête tout de suite et lance-toi, d’accord ?

La deuxième chose que j’ai appris ces dernières années, c’est :

Traiter son corps en ennemie et le rendre responsable de tous ses malheurs ne fait qu’empirer les choses.

Quand j’ai finalement accepté mon corps, j’ai senti un énorme poids s’envoler de mes épaules.

Finis les commentaires désobligeants lorsque je me regardais le miroir !

Terminée cette envie de le punir parce que ma balance n’affichait pas le poids que je voulais !

Bien sûr, je ne me suis pas réveillée un jour en me disant : OK, aujourd’hui, j’arrête de martyriser mon corps et j’en fais mon meilleur ami !

Le processus a été plus complexe que ça, mais si tu souhaites, toi aussi, te réconcilier avec ton corps et ultimement perdre du poids, voici quelques conseils qui pourront t’y aider :

apprendre à aimer son corps

Commence par lister tout ce que ton corps fait pour toi.

Personnellement, même lorsque j’avais 30 kilos en trop, je n’ai jamais eu à subir de désagréments physiques : j’étais capable de faire des longues randonnées, de monter les escaliers sans être (relativement) essoufflée, je n’avais pas mal aux genoux, j’ai eu une grossesse de rêve.

Bref, mon corps me rendait la vie vraiment facile malgré mon excès de poids.

À toi aussi, ton corps te rend la vie plus facile, il te faut simplement découvrir comment.

Sais-tu patiner ? Faire du vélo ? Es-tu capable de courir pour attraper ton bus ? Toutes ces choses-là, c’est grâce à ton corps.

Trouve au minimum une chose que tu aimes chez toi physiquement.

Il y  en a au moins une, je te le promets. Et bien souvent plus qu’une.

Sur quoi les gens te complimentent-ils le plus ? Tes yeux ? Ton sourire ? Tes cheveux ? Tes mains ? Tes jambes ?

Si vraiment tu ne trouves rien, demande à quelqu’un qui t’aime : ton chéri, ta sœur, ta meilleure amie, ta mère.

C’est d’ailleurs un formidable exercice à faire : demander aux autres ce qu’ils aiment chez nous, physiquement ou intellectuellement d’ailleurs.

On se rend alors compte à quel point nous avons tendance à ne nous focaliser que sur nos défauts.

Prends soin de toi !

Quand on a quelques kilos en trop, souvent, on ne fait pas attention à son apparence, on se camoufle sous des vêtements amples et sombres, on ne va pas chez le coiffeur, etc.

Ce n’est pas le cas de toutes les personnes en surpoids, mais si tu as tendance à le faire, dis-toi que ce n’est pas ton poids qui définit ton apparence physique.

Tu es belle alors célèbre ta beauté. Investis dans de jolies vêtements, change de coiffure, maquille-toi si tu aimes ça. En somme : prends soin de toi.

Chouchoute-toi avec des massages, des séances de spa, de sauna, ou de hammam.

Je ne sais pas quel est ton budget, mais si tu le peux, offre-toi une séance de massage par mois. Non seulement ça te détendra (pour moi le stress est l’ennemi public à abattre !), mais en plus cela te reconnectera à ton corps.

Es-tu anxieuse à l’idée de te montrer à moitié nue et de laisser une inconnue te toucher ? C’est normal.

Les premières fois que je me suis fait masser, j’avais peur que la massothérapeute me juge, qu’elle soit dégoûtée par mes bourrelets et ma cellulite. Jusqu’à ce que je me rende compte que ces craintes ne se trouvaient que dans ma tête.

Rappelle-toi, nous sommes notre pire juge. Et puis, même si la massothérapeute trouve que j’ai des bourrelets, qu’est-ce que ça peut faire ? C’est la vérité après tout. Ils font partie de moi et je les aime.

Et si jamais te faire masser ne te dit vraiment rien, tu peux aussi te rendre au spa, au sauna ou au hammam. Ça te détendra de la même façon.

Pratique le yoga ou un sport doux comme le Pilates

Le but, ici aussi, est de t’aider à éliminer les tensions et à prendre conscience de toutes les parcelles de ton corps.

Ce rendez-vous régulier avec toi-même pour ne t’occuper que toi, dans un climat de calme et de paix intérieur te permettra t’habiter pleinement ton corps et de ressentir un sentiment de bien-être profond.

Tu n’es pas obligée de mettre en pratique toutes les actions d’un coup, commence par celle qui te tente le plus et poursuis ton cheminement.

Nourrir son corps pour maigrir

se réconcilier avec son corps

C’est en rétablissant le dialogue avec ton corps, en te reconnectant à lui, en le traitant avec respect et bienveillance que tu auras envie de lui donner le meilleur avec des aliments sains et nutritifs.

Tu auras envie de le nourrir avec ce qu’il y a de parfait pour lui et non plus avec des aliments transformés trop gras et trop sucrés. Et c’est comme ça que tu pourras maigrir.

Ça ne sera peut-être pas aussi rapide qu’avec un régime protéiné par exemple, mais tu seras assurée de ne pas reprendre tes kilos perdus ensuite.

Et cerise sur le sundae (oui, au Québec, là où je vis, la cerise est sur le sundae), tu vas gagner en estime personnelle et découvrir à quel point il est agréable d’aimer son corps !

Aujourd’hui, j’ai perdu près de 20 kilos, ma confiance et mon estime personnelle grimpe en flèche chaque jour et je mange sainement la plupart du temps.

Je vous laisse avec une magnifique vidéo d’Ashley Graham, un mannequin « grande taille », sur notre relation avec notre corps. C’est en anglais mais vous pouvez activer les sous-titres.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tu es belle, peu importe ton poids

6 commentaires sur “Tu es belle, peu importe ton poids

  • 12 février 2016 à 14:16
    Permalink

    Encore un témoignage touchant et malheureusement si similaire à tant de femmes !
    Si tu savais la quantité de femmes qui m’ont confié à quel point elles n’aiment pas leur corps, leur besoin de maigrir pour « enfin être heureuse », pour « enfin s’aimer »… Puis souvent en consultation, il y a l’inverse de la médaille… Des personnes ayant perdu énormément de poids, mais qui n’ont pas [« enfin »] trouver ce bonheur qu’elles espéraient, elles continuent à ne pas s’accepter, à ne pas s’aimer…
    C’est bien pour tous ces [fréquents] témoignages que j’ai commencé mon aventure dans le blogging…
    En tout cas, encore bravo pour ces apprentissages ! 🙂

    Répondre
  • 12 février 2016 à 15:40
    Permalink

    Ça me rend tellement triste de savoir que si peu de femmes aiment leur corps, que tant se battent avec lui et tombent dans le mirage du tout sera tellement plus facile quand je serai mince. Je l’ai cru très longtemps et je suis tombée de haut, si je peux éviter à d’autres femmes de suivre mon chemin, je serai heureuse 🙂

    Et surtout, je veux apprendre à ma fille à s’aimer et à aimer son corps envers et contre tout !

    Répondre
  • 12 février 2016 à 18:24
    Permalink

    Article tellement beau ! La relation que l’on entretient avec notre corps est tellement compliquée… si en plus les magasines féminins s’y mettent pour nous convaincre qu’il faut nous mettre au régime pour être au top pour l’été, on ne s’en sort plus! Personnellement, les jours où je vais moins bien ey où je « n’aime pas mon corps », j’essaie de me rappeler tout ce dont il est capable et tout ce qu’il m’a permis de faire jusqu’à maintenant. A partir du moment où on le chouchoute en prenant soin de soi et en prenant les bonnes décisions, il nous le rend au centuple ! Alors les filles, aimez votre corps et votre corps vous aimera 😉

    Répondre
    • 12 février 2016 à 21:54
      Permalink

      Merci Margaux ! C’est clair qu’on a toutes des moments où l’on aime moins voire pas du tout son corps, c’est normal, mais le détester, ça, je trouve que c’est une erreur.
      J’ai posté mon article sur des groupes FB de femmes qui veulent perdre du poids et y’en a qui m’ont dit que non, c’était pas possible de s’aimer et de se trouver belle avec des kilos en trop. Y’a du chemin à faire 🙁

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 principes pour maigrir pour de bon et rester mince pour la vie !JE VEUX EN SAVOIR PLUS